0
Lyon/Rhône-Alpes-Auvergne
06 89 86 76 06
a la une
Découvrir
Acheter
revue mytoc
La revue
de mytoc.fr
Lire notre revue

300 000 personnes assistent discrètement, chaque année, à un spectacle qui cartonne, notamment à Lyon. 15h de théâtre. En payant 150 euros, y compris les smicards ou les chômeurs. Et la plupart en redemande. mytoc.fr a vécu l’expérience.

«On est incurables» Les recettes d’un succès magistral

«Pourquoi vous êtes en retard ?»
Le spectacle a commencé depuis quelques minutes seulement. Mais c’est la règle dans ce théâtre. Les deux comédiens sont déjà sur scène. Inflexibles. Il faut leur répondre. Public plutôt quadra, majorité d’hommes, quelques femmes.
Décor minimaliste, style clinique. Murs, carrelage et plafonds blancs. Des tables blanches aussi, disposées en rectangle. Pas de rideau rouge, ni estrade, ni projecteurs. Quelques néons, un écran et deux personnages devant un paperboard qui griffonnent des mots en vert, rouge, bleu… En murmurant des formules étranges d’une voix douce mais très ferme.
Bienvenue chez les fous ? Presque.
Premier acte, saisissant. Tristan et Juliette mènent la danse. Lui barbu, l’oeil noir et malin. Pull bleu marine et pantalon orange qui vire au marron. Une tête de gourou, calme, petit sourire… A ses cotés, une jeune femme à lunettes, l’air fragile. Elle joue le rôle du psychologue. Pantalon et pull beige, une grande écharpe rose. Joli duo, costumes soignés
«Présentez-vous !» Certains regardent au plafond, d’autres griffonnent sur un morceau de papier… Bernard s’approche d’un spectateur, regard inquisiteur. Un gros baraqué, la trentaine tatouée, casque noir de motard devant lui. Kevin. Il pianote tranquillement sur son portable…
«Les portables c’est interdit, éteignez-le et rangez-le dans votre sac».
Il ajoute : «Pas de photos, pas de vidéo, pas d’enregistrement».
On est bien au théâtre. Mais le tatoué se rebelle en invoquant une urgence.
Bernard a l’air ravi. Il tient sa première victime. Exemplaire, car il doit mater d’entrée de jeu sa petite troupe. D’une voix tranquille, il fait monter les enchères : «Libre à vous de ne pas respecter cette règle, mais je vous demanderai de quitter la salle !». L’autre hésite. Gérard, son voisin lui murmure : «Fais pas le con, pense au clou du spectacle». Alors il se ravise, éteint son portable en grognant.
«Pourquoi vous êtes là ? Racontez-nous…» Un inconscient se lance. Pull noir, lunettes et barbe de trois jours. «Je m’appelle Bruno, j’ai 38 ans…»

La fin de cet article sera mis en ligne fin janvier. En attendant, les cinq premiers qui pourront identifier ce spectacle, gagneront une carte spectacles test qui donne droit à deux places dans une soixantaine de salles à Lyon et dans la région. Envoyez votre réponse à contact@mytoc.fr

Illustration : Raphaëlle Ricol

 

Vos commentaires